Le scrutin

Territuriale 2017

Les leçons du scrutin

Un projet et une démarche soutenus par près de 8000 corses.

Certes un goût d’inachevé a gagné les nombreux militants et militantes qui se sont investis dans cette longue campagne. Pour un peu plus de 300 voix, la barre des 7 % synonyme de représentation élue à l’Assemblée de Corse n’est pas franchie. Pourtant il faut mesurer la progression énorme de notre courant politique depuis l’élection de décembre 2015 et sa légitimité totale comme représentant de la nation corse.
Dès le soir du scrutin, dans les médias, Paul Félix Benedetti indique que l’enjeu n’est pas de quémander un strapontin sachant que la liste de la majorité territoriale n’envisage aucune recomposition. L’enjeu au contraire est de bâtir « Core in Fronte » , d’affiner notre projet car après le 11 décembre tout ce que nous avons porter dans la campagne restera valide.
Le peuple corse a besoin de changements en profondeur dans la continuité du fil historique de la lutte. Mais sans transiger sur la feuille de route de la souveraineté, sans occulter la nécessité des valeurs sociales imprégnées d’humanisme et de partage.
Un communiqué de presse (ci dessous) indique que notre vocation n’a jamais été de dicter leur conduite aux électeurs et électrices de second tour et donne rendez vous pour un Congrès constitutif de Core in Fronte en janvier 2018.

A LOTTA CUNTINUEGHJA

Retour